73e session de l’Assemblée générale des Nations unies

La 73e session de l’Assemblée générale des Nations unies s’est tenue du 18 au 24 septembre 2018 au siège de l’organisation à New York.

A cette occasion, les chefs d’État et de gouvernement et d’autres représentants nationaux de haut niveau ont présenté leurs priorités et échangé sur les grands enjeux mondiaux.

La France est l’un des membres fondateurs de l’ONU à sa création en 1945.

Elle bénéficie d’un siège permanent au Conseil de sécurité, aux côtés des États-Unis, du Royaume-Uni, la Russie et la Chine. La France est le 5e État contributeur tant au budget ordinaire des Nations unies qu’au budget des opérations de maintien de la paix.

JPEG - 75 ko
Assemblée générale des Nations unies Marcello Casal JR/ABr

La France soutient la réforme des Nations unies

Les dernières crises ont confirmé le caractère central de l’ONU, mais elles ont également renforcé la nécessité de rendre l’organisation plus efficace, et plus représentative des équilibres mondiaux actuels.

Ainsi la France soutient le vaste chantier de réforme lancé par le Secrétaire général, Antonio Guterres, afin de rendre l’organisation plus efficace dans son action, plus transparente dans sa gestion et plus réactive dans la réponse aux crises.

La France défend un élargissement du Conseil de sécurité dans le cadre des négociations sur ce thème à l’Assemblée générale. Elle a en outre proposé en 2013 un encadrement du recours au veto en cas d’atrocités de masse sous la forme d’un engagement collectif et volontaire des membres permanents.

Enfin la France soutient la réforme du maintien de la paix initiée en 2018 par le Secrétaire général pour des Opérations de maintien de la paix (OMP) plus performantes, bien financées et ainsi plus à même d’atteindre leurs objectifs.

« Je veux une ONU plus responsable, plus efficace, plus agile et je soutiens pleinement le projet du secrétaire général des Nations unies, son ambition, sa volonté de porter une organisation à l’échelle des défis de la planète. »

Emmanuel Macron, président de la République (19 septembre 2017)

Défense des droits de l’Homme : la France particulièrement engagée

Dans le domaine des droits de l’Homme, la France a toujours joué un rôle particulier. Elle a inspiré la Déclaration universelle des droits de l’Homme, signée à Paris le 10 décembre 1948 et dont le 70e anniversaire est célébré en 2018.

La France est particulièrement engagée sur

  • l’abolition universelle de la peine de mort ;
  • les détentions arbitraires et les disparitions forcées ;
  • le respect des droits des femmes ;
  • la lutte contre l’enrôlement d’enfants-soldats ;
  • la lutte contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

Elle soutient également la lutte contre l’impunité pour prévenir de nouvelles exactions, et a contribué à la création de la Cour pénale internationale.

La France à la pointe de la lutte pour l’environnement et contre le dérèglement climatique

En tant que pays hôte de la COP21, la France a joué un rôle moteur dans la conclusion de l’accord de Paris, notamment à travers la présentation périodique de "plans nationaux" de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En décembre 2017, le Président Emmanuel Macron, Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations unies, et Jim Yong Kim, Président de la Banque mondiale, ont lancé le Sommet One Planet pour accélérer la mise en œuvre de l’accord de Paris et mobiliser les acteurs publics et privés dans la course contre le réchauffement de la planète.

En outre, la France porte à l’ONU un projet de pacte mondial pour l’environnement renforçant les grands principes du droit international de l’environnement à l’aune des enjeux actuels.

Aide publique au développement : la France promeut des mécanismes internationaux innovants

L’aide publique au développement (APD) constitue une composante essentielle de la politique étrangère française. Le Président de la République s’est engagé à ce qu’elle atteigne 0,55% du revenu national brut en 2022 afin de contribuer à atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD).

La France mène une action diplomatique forte pour promouvoir des mécanismes internationaux innovants, susceptibles d’apporter des ressources additionnelles pour le développement : taxe sur les billets d’avion pour financer UNITAID ou facilité internationale de financement pour la vaccination.

Maintien de la paix et de la sécurité : la France joue un rôle important en matière de désarmement

Dans le domaine du maintien de la paix et de la sécurité, la France joue un rôle important en matière de désarmement.

Elle a œuvré pour l’élaboration de nombreux traités, comme la Convention sur l’interdiction des armes à sous-munitions adoptée en 2008. Elle est très impliquée dans l’action pour le respect du régime de non-prolifération, et a joué un rôle clef dans l’adoption des différentes résolutions sur l’Iran et la Corée du Nord.

La France et le Royaume-Uni sont les deux premiers États à avoir ratifié le Traité sur l’interdiction complète des essais nucléaires (TICE) en 1998.

Elle est le premier Etat à avoir décidé et mis en œuvre le démantèlement de ses installations consacrées à la production de matières fissiles pour les armes nucléaires. Elle soutient la reprise des travaux relatifs à la négociation d’un Traité sur l’interdiction de la production de matières fissiles pour les armes nucléaires.

La France contribue de manière significative aux contingents et au budget des opérations de maintien de la paix. Plus généralement, elle cherche à promouvoir avec constance un rôle ambitieux et efficace pour les Nations unies fondé sur le droit international et le consensus. Par exemple, lors de la crise irakienne en 2003, elle s’est opposée au recours unilatéral à la force et a prôné un rôle central pour les Nations unies.

Pour en savoir plus :

73rd session of the United Nations General Assembly

The 73rd session of the United Nations General Assembly took place from september 18 till September 24, 2018 at the United Nations Headquarters in New York.
On this occasion, Heads of State and Government and other high-level national representatives presented their priorities and exchanged on major global issues.

France has been one of the UN’s members since its founding in 1945.
It holds a permanent seat at the Security Council, alongside the United States, the United Kingdom, Russia and China. France is the fifth-largest contributor to the United Nations regular budget and to the peacekeeping operations budget.
France supports reform of the United Nations
The latest crises have confirmed the central importance of the UN while also highlighting the need to make the organization more efficient and more representative of current global balances.

France thus supports the vast reform programme launched by the Secretary-General, Mr António Guterres, in order to make the organization’s activities more efficient, more transparently managed and more responsive in the event of crises.
France advocates an expansion of the Security Council in negotiations on this theme at the General Assembly. In 2013, France proposed governing veto use in the event of mass atrocities, in the form of a collective and voluntary commitment by the permanent members.
Lastly, France supports the peacekeeping reform (https://peacekeeping.un.org/en/action-for-peacekeeping-a4p) initiated by the Secretary-General in 2018 for Peacekeeping Operations (PKO) that function better, are better funded, and are more capable of achieving their objectives.
“I want a more accountable, effective and agile UN, and I fully support the project of the Secretary-General of the United Nations and his ambition and determination to lead an organization equal to the world’s challenges.”

- Emmanuel Macron, President of the French Republic (19 September 2017)

Defending human rights : France is particularly committed
France has always played a particular role in the human rights field. It inspired the Universal Declaration of Human Rights, signed in Paris on 10 December 1948, the 70th anniversary of which is being celebrated in 2018.
France is particularly committed as regards :
-  universal abolition of the death penalty ;
-  arbitrary detention and forced disappearances ;
-  respect for women’s rights ;
-  the fight against recruitment of child soldiers ;
-  the fight against discrimination on the basis of sexual orientation and gender identity.

France also supports the fight against impunity to prevent further atrocities and contributed to the creation of the International Criminal Court (ICC).
France is a spearhead in the fight for the environment and against climate change
As host of COP21, France played a driving role in the conclusion of the Paris Climate Agreement, including through the periodical presentation of “national plans” for greenhouse gas emissions reduction.
In December 2017, French President Emmanuel Macron, UN Secretary-General António Guterres and World Bank President Jim Yong Kim launched the “One Planet Summit” to speed up the implementation of the Paris Agreement and get public and private stakeholders involved in the race against global warming.
Moreover, France has decided to bring before the UN a draft “Global Pact for the Environment” consolidating the major principles of international environmental law in the face of current challenges.
Official development assistance : France promotes innovative international mechanisms
Official development assistance (ODA) is an essential pillar of France’s foreign policy. The President of the Republic has committed to it reaching 0.55% of the global national income (GNI) by 2022 in order to help achieve the Sustainable Development Goals (SDG).

France is making powerful diplomatic efforts to promote innovative international mechanisms that could provide additional resources for development, such as a tax on airline tickets to fund UNITAID or the International Finance Facility for Immunisation (IFFIm).

France plays a key role in disarmament and maintaining peace and security
When it comes to maintaining peace and security, France plays a major role in the area of disarmament.
It has worked to support the drafting of numerous treaties, such as the Convention on Cluster Munitions adopted in 2008. It is highly involved in efforts to ensure respect for the non-proliferation regime and played a key role in the adoption of the various resolutions on Iran and North Korea.
France and the United Kingdom were the first two States to ratify the Comprehensive Nuclear-Test-Ban Treaty (CTBT) in 1998.

France was also the first State to decide and implement the decommissioning of its fissile material production facilities for nuclear weapons. It supports the resumption of work on the negotiation of a Fissile Material Cut-off Treaty.
France makes significant contributions to the peacekeeping operations budget. More generally, France seeks to constantly promote an ambitious, efficient role for the United Nations, based on international law and consensus. For example, it opposed the unilateral use of force during the Iraq crisis in 2003 and advocated a central role for the United Nations.

Dernière modification : 09/10/2018

Haut de page