Parcours de Maryam Al Qabandi dans le système universitaire français

JPEG
Maryam Al Qabandi est l’illustration parfaite des étudiants internationaux que la France accueille dans ses universités et laboratoires. Cette jeune koweïtienne, parfaitement quadrilingue, a fait l’ensemble de ses études supérieures dans le système universitaire français. Après une licence en sciences biomédicales avec un parcours de physique-chimie, à Paris Descartes, elle a poursuivi au sein de la même université avec un master en Physique Médicale et du Vivant. En juin dernier, elle a obtenu son diplôme et s’est distinguée en finissant Major de sa promotion pour les deux années de master.

L’aventure ne s’arrête pas là pour Maryam Al Qabandi qui côtoie depuis 5 ans les professeurs et les chercheurs les plus renommés. Brillante et passionnée, elle a décidé de poursuivre ses études par un doctorat au sein du laboratoire de physico-chimie du prestigieux Institut Curie. Sous la supervision du Dr. Stéphanie Mangenot, Maryam va travailler pendant 3 ans sur un sujet à l’interface entre plusieurs disciplines (physique, biologie structurale et cellulaire).
Sa recherche aura pour but d’étudier « Le processus de fission membranaire par les complexes protéiques des ESCRTs-III ». Ces protéines sont essentielles à la survie et à la communication des cellules. Elles sont impliquées dans de nombreux processus biologiques comme dans les voies de dégradations de la cellule tels que les corps multivésiculaires (MVBs) ou dans la séparation d’une cellule mère en deux cellules filles appelée cytokinèse. L’aspect le plus fascinant de ces protéines est qu’elles sont détournées par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) pour quitter la cellule hôte.

En travaillant sur ce sujet, de grande ampleur scientifique, Maryam Al Qabandi espère pouvoir élucider une partie des questions posées sur le transport du VIH hors de la cellule infectée. Ses résultats pourront alors, aider à la recherche et à l’élaboration de nouveaux traitements pour les personnes atteintes du VIH.

Maryam a récemment réussi le très compétitif concours de l’Ecole doctorale Interdisciplinaire pour le Vivant « iViv »obtenant ainsi une bourse qui lui permettra de financer ses trois années d’études.

Cette jeune femme exigeante et ambitieuse attend beaucoup de son doctorat en France et comme elle le dit elle-même : « Travailler à l’Institut Curie, une institution dédiée à la promotion des talents internationaux qui dispense un enseignement d’excellence et soutient la recherche, aura sans aucun doute un effet positif sur ma carrière en tant que chercheur ». En effet, fascinée par la recherche et ayant toujours eu un goût très prononcé pour l’enseignement, les aspirations professionnelles de cette doctorante sont de devenir maitre de conférences.

L’ Ambassade de France félicite Maryam Al Qabandi pour son brillant parcours qui est autant une source de fierté pour le Koweït que pour la France.

Nos vœux de réussite les plus chaleureux l’accompagnent pour la suite.

Dernière modification : 18/07/2013

Haut de page