« Le moment est venu pour l’Iran d’accepter une négociation sur le long terme. » [ar]

English text below

New York, 23 septembre 2019

Nous, dirigeants de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni, rappelons nos intérêts de sécurité partagés, en particulier au regard de la préservation du régime global de non-prolifération et de la sécurité et la stabilité au Moyen-Orient.

Nous condamnons avec la plus grande fermeté les attaques qui ont visé des sites pétroliers sur le territoire saoudien, le 14 septembre 2019 à Abqaiq et Khurais, et réaffirmons notre pleine solidarité avec le Royaume d’Arabie saoudite et sa population.

Il est clair pour nous que l’Iran porte la responsabilité de cette attaque. Il n’y a pas d’autre explication plausible. Nous soutenons les enquêtes en cours pour disposer de tous les détails.

Ces attaques ont été dirigées contre l’Arabie saoudite, mais elles concernent tous les pays et renforcent le risque de conflit majeur. Elles rappellent l’importance des efforts collectifs à mener en faveur de la stabilité et de la sécurité régionale, y compris de trouver une solution politique au conflit en cours au Yémen. Les attaques soulignent aussi la nécessité d’une désescalade dans la région, par des efforts diplomatiques continus et un engagement avec toutes les parties.

A cet égard nous rappelons notre engagement continu en faveur du JCPoA agréé avec l’Iran le 14 juillet 2015, et endossé unanimement par le Conseil de sécurité des Nations unies. Nous exhortons une nouvelle fois l’Iran à revenir sur ses décisions de réduction du respect de l’accord, et à pleinement adhérer à ses obligations. Nous appelons l’Iran à coopérer pleinement avec l’AIEA dans le cadre du JCPoA et de son Accord de Garanties généralisées.

Conscients de l’importance des efforts collectifs pour garantir la stabilité et la sécurité régionales, nous réitérons notre conviction que le moment est venu pour l’Iran d’accepter une négociation sur un cadre de long terme pour son programme nucléaire, ainsi que sur les enjeux de sécurité régionale, qui incluent ses programmes de missiles et autres vecteurs.

Nous sommes déterminés à poursuivre nos efforts diplomatiques pour créer les conditions du dialogue et le faciliter, avec tous les partenaires intéressés par une désescalade des tensions au Moyen-Orient, dans l’intérêt de la préservation de la paix et de la sécurité internationales, sur la base de notre déclaration du 14 juillet 2019 et des conclusions du G7 adoptées à Biarritz. Nous appelons l’Iran à s’engager dans un tel dialogue et à s’abstenir de toute nouvelle provocation et escalade.

[English version]

New York - September 23, 2019

We, the leaders of France, Germany and the United Kingdom, recall our shared common security interests, in particular upholding the global non-proliferation regime and preserving stability in the Middle East.

We condemn in the strongest terms the attacks on oil facilities on Saudi territory on September 14, 2019 in Abqaiq and Khurais, and reaffirm in this context our full solidarity with the Kingdom of Saudi Arabia and its population.

It is clear to us that Iran bears responsibility for this attack. There is no other plausible explanation. We support ongoing investigations to establish further details.

These attacks may have been against Saudi Arabia but they concern all countries and increase the risk of a major conflict. They underline the importance of making collective efforts towards regional stability and security, including finding a political solution to the ongoing conflict in Yemen. The attacks also highlight the necessity of de-escalation in the region through sustained diplomatic efforts and engagement with all parties.

In this regard, we recall our continued commitment to the JCPoA, agreed with Iran on July 14, 2015 and unanimously endorsed by the UN Security Council. We urge Iran once again to reverse its decisions to reduce compliance with the deal and to adhere fully to its commitments under it. We call upon Iran to cooperate fully with the IAEA in the framework of the JCPoA and its Comprehensive Safeguards Agreement.

Conscious of the importance of collective efforts to guarantee regional stability and security, we reiterate our conviction that the time has come for Iran to accept negotiation on a long-term framework for its nuclear program as well as on issues related to regional security, including its missiles program and other means of delivery.

We are committed to continuing our diplomatic efforts to create conditions and facilitate dialogue with all relevant partners interested in de-escalation of tensions in the Middle East, in the interest of preserving international peace and security, building upon our joint declaration on July 14, 2019 and G7 conclusions adopted in Biarritz. We urge Iran to engage in such a dialogue and refrain from further provocation and escalation.

Dernière modification : 24/09/2019

Haut de page