Soirées d’études franco-koweitienne : "Nouveaux médias et Démocratie" (21-23 mai 2012)

L’INSTITUT FRANÇAIS DU KOWEÏT organise, en partenariat avec :

- L’ Association koweïtienne des Journalistes

- L’ Association koweïtienne des Diplômés

- L’ Association koweïtienne des Avocats

Les soirées d’études franco-koweitiennes

« Nouveaux médias et démocratie »

De la libéralisation des médias traditionnels au boom des nouveaux médias dans leurs conséquences pour la démocratie

21-23 mai 2012
KOWEÏT

Depuis le début des révoltes du « Printemps arabe », nombre d’observateurs ont souligné le rôle politique joué par les réseaux sociaux, type Facebook et Twitter, dans la mobilisation des manifestants et la diffusion de leurs revendications.
Cependant la réflexion autour de ces nouveaux médias dans le monde arabe s’est très souvent limitée à l’émergence de ces médias dans un contexte autoritaire éludant ainsi le rôle que ceux-ci peuvent jouer dans un environnement plus démocratique où les médias dits traditionnels (presse, télévision) jouissent déjà d’une forte liberté.
Dans ce cadre, l’Institut français du Koweït organise, en étroite association avec trois partenaires emblématiques de la société civile koweïtienne, des « soirées d’étude » sur le thème des nouveaux médias et de leurs conséquences pour l’exercice démocratique. Ces soirées de débats, soutenues par le Fonds d’Alembert, seront l’occasion de réunir des personnalités françaises et koweïtiennes de divers horizons (chercheurs, responsables politiques, journalistes, avocats, militants) dans l’objectif de creuser ensemble l’étroite relation entre nouveaux médias, politique et démocratie.
Ainsi nos invités débattront du rôle de ces nouveaux médias dans le contexte du « printemps arabe » et de leur influence sur les médias traditionnels. Ils réfléchiront également sur la mobilisation politique et notamment celle de la jeune génération via ces nouvelles technologies ainsi que sur l’utilisation de ces nouveaux moyens de communication dans la conduite du travail politique. Enfin, ils s’interrogeront sur les mécanismes juridiques et techniques qui peuvent venir encadrer ces nouveaux médias dans une démocratie soucieuse de garantir la liberté d’expression et de conscience des citoyens.

Soirée d’études 1 : Lundi 21 mai 2012 / Association koweïtienne des Avocats (Bnaid Al Gar)

Enjeux et limites de la régulation des nouveaux médias

Intervenant français :
Dr. Emmanuel Derieux, Professeur de Droit des médias, Université Panthéon-Assas (Paris II), France.
« Droit des nouveaux médias, enjeux et limites : illustrations à partir de la situation française »

***

Soirée d’études 2 : Mardi 22 mai 2012 / Association koweïtienne des diplômés (Bneid Al Gar)

Nouveaux médias, citoyenneté et participation politique

Intervenant français :
Dr. Fatiha Dazi-Héni, Politologue spécialiste de la péninsule arabique, Maître de conférences à l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris.

« Les modes traditionnels de la sociabilité koweïtienne, les diwaniyya, sont-elles encore mobilisatrice au sein de la jeunesse face à l’utilisation des nouveaux modes de communication et de socialisation ? »

***

Soirée d’étude 3 : mercredi 23 mai 2012 / Association des journalistes koweïtiens

Les nouveaux médias et le « Printemps arabe »

Intervenant français :
Dr. Yves Gonzales-Quijano, Maître de conférence à l’Université Lumière Lyon 2 et
chercheur à l’Institut Français du Proche-Orient (IFPO / Beyrouth)

Le "printemps arabe" : quel rôle pour les nouveaux médias ?

***

Le programme définitif avec les noms des intervenants koweïtiens sera prochainement mis en ligne.

Chaque soirée commence à 19h. L’ensemble des interventions et des débats seront traduits simultanément en arabe et en français.

Pour connaître les activités de l’Institut français du Koweït, suivez-vous sur :

Facebook : Institut français du Koweït

Twitter : IFKoweit

JPEG

Programme complet de la soirée :

PDF - 395.2 ko
(PDF - 395.2 ko)

Dernière modification : 29/05/2012

Haut de page